»  Actualités
Reformes de la sécurité sociale: La couverture du secteur informel en débats
Posté le jeudi 14 février 2013




Le Directeur Générale de la Caisse nationale de sécurité sociale guinéenne Malick Sankon, à la tête d’une forte délégation, a participé au séminaire technique de l’Association Internationale de la sécurité sociale (AISS), qui s’est tenu du 22 au 24 au mars dernier à Freetown en Sierra Léone.

« Retour  


Organisé par le bureau de liaison pour l’Afrique de l’Ouest d’AISS et portant sur un thème aussi actuel que ‘’Les reformes de la sécurité sociale’’, ce séminaire technique, qui a regroupé dans capitale léonaise, des délégués venus de douze pays, a permis à la centaine de participants d’échanger sur la problématique et des enjeux des reformes de la sécurité sociale.

Les participants à cette rencontre internationale autour de la sécurité sociale ont également échangé des expériences en matière de la mise en œuvre des reformes de la sécurité sociale engagées dans certains pays.

Les expériences de la Sierra Leone, du Nigeria, du Burkina Faso, du Mali du Sénégal, de la Guinée…pour ne citer que ces pays, en matière notamment de pérennisation du système de sécurité sociale, d’extension au secteur informel, d’amélioration du taux de couverture sociale, d’adaptation des ressources humaines et financières et d’efficience des méthodes de communication, ayant fait objet de débats fructueux, ont été partagées par les délégués.

En Guinée l’identification biométrique des travailleurs immatriculés lancé tout récemment par le nouveau directeur de la Caisse nationale de sécurité, a été vivement encouragée et recommandée.

Les délégués de la Caisse nationale de la sécurité sociale guinéenne ont fait, à la fin des travaux, des recommandations à l’intention de la direction générale, du Conseil d’Administration et du gouvernement guinéen.

Parmi ces recommandations, il faut citer entre autres la poursuite de la bancarisation des prestations (pensions, allocations familiales, indemnités journalières); l’initiation et le perfectionnement en Anglais et en informatique ; la poursuite de l’informatisation des services ; le renforcement de la communication et la sensibilisation des assurés sociaux ; la formation d’un actuaire ; l’extension de la couverture sociale aux écoles privées, aux professions libérales.

Au Gouvernement, il a été recommandé de rendre effective l’intégration par l’élimination des barrières ; de faire exiger le quitus social à tout opérateur voulant être éligible aux chambres de commerce préfectorale, régionale et nationale ; de favoriser l’adoption du code de sécurité sociale révisé en vue de rendre conformes aux réalités les textes juridiques et réglementaire et en fin d’aider à la définition, suivant les activités, des maladies professionnelles.

A rappeler qu’à l’ouverture de ce séminaire international de l’Association Internationale de la sécurité sociale (AISS),Directeur Général de la caisse nationale de sécurité sociale de la Guinée Monsieur Malick Sankon a reçu l'honneur de prononcer le mot du Directoire du Bureau de Liaison pour l’Afrique de l’Ouest.

Le Directeur, à cet effet, a mis un accent sur l’importance de la sécurité sociale dans la lutte contre la pauvreté tout en précisant que la nécessité de prendre en charge la couverture du secteur informel qui, selon les statistiques, absorbé 93% des nouveaux emplois créés dans les pays en développement, s’impose.

Naby Moussa Camara



 
Untitled Document